Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog Sud Express

Projection du film "Les émigrés" de José Vieira à Paris

20 Novembre 2009, 13:21pm

Publié par Mémoire Vive / Memória Viva

Aléas et Mémoire Vive vous invite à la projection du film "Les émigrés" de José Vieira.
La projection aura lieu le vendredi 11 décembre à 19h30 et sera suivie d'un débat et d'un pot.

   Ateliers Varan
   6 Impasse Mont-Louis
   75011 Paris
   Métro: Philippe Auguste

 

 

Entrée Libre dans la limite des places disponibles et sur inscription : ines_sintra@yahoo.fr
N'hésitez pas à apporter quelque chose à manger ou à boire.
 
Vous trouverez ci-joint l'invitation et ci-dessous le synopsis du film.
 
                                            Amicalement,
                                            Aléas
                                            Mémoire Vive
 
 

 
Les émigés (75')
Production : Aléas 
 
  Synopsis : C'est un village où tout le monde ou presque est parti à la recherche d'une vie meilleure. Au centre du patelin, beaucoup de maisons s'écroulent alors qu'à la périphérie ont fleuri de grandes bâtisses aux volets fermés. Beaucoup de ceux qui s'étaient promis de revenir sont revenus sur leur promesse. C'est un village habité par l'absence et peuplé d'émigrés. Dans ce petit village de montagne, on croise des gens qui, partis pour se débarrasser de la misère, ont refusé de se plier aux servitudes de l'immigration. Leur engagement dans la main-d'ouvre étrangère a été de courte durée. Pour comprendre l'émigration ce qu'ils disent est essentiel.
  Leurs histoires prouvent la brutalité que les autres ont dû affronter.
  Au mois d'août, pendant les fêtes du village, on rencontre des émigrés qui sont de retour, d'autres inconsolables de ne jamais être revenus. Tous, ils disent n'être nulle part à leur place et partout déplacés. Ils parlent d'une émigration qui engendre d'impossibles projets parce qu'elle porte en elle l'absence qui détruit les liens avec le lieu où ils devaient se réaliser. Pour déjouer cette double absence, ils essaient d'être dans un perpétuel voyage.
  Les récits des émigrés et des rares habitants restés au village sont traversés par une question : L'émigration ne provoque-t-elle pas des ravages sans commune mesure avec les avantages économiques qu'elle apporte ?

  

 

 

 

 

 

Commenter cet article